SXO : comment optimiser l’UX pour renforcer votre SEO ?

Si toutes les pages du web étaient des maisons, il y aurait beaucoup de villes fantômes au royaume d’Internet.

N’oublions jamais que nos sites web et applications mobiles s’adressent avant tout à des êtres humains, au-delà de toutes les optimisations SEO possibles et imaginables pour marquer des points aux yeux des moteurs de recherches.

D’ailleurs, Google en est parfaitement conscient, c’est pourquoi ses algorithmes prennent en compte et accordent de plus en plus d’importance au SXO, c’est-à-dire à la qualité de l’expérience utilisateur que votre site web ou application mobile propose à vos visiteurs “humains”. En effet, les critères considérés par Google pour vous positionner vont aujourd’hui bien plus loin qu’un simple contenu SEO ou qu’une multitude de backlinks générés de façon “Grey Hat”…

Définition du SXO : qu’est ce que le Search eXperience Optimization ?

Le SXO est une abréviation pour Search eXperience Optimization, au croisement du SEO (Search Engine Optimization) dont son nom est inspiré et de l’UX (User eXperience). Aujourd’hui, le SXO se définit par l’ensemble des actions entreprises par l’administrateur d’un site web ou d’une application mobile visant à satisfaire et fidéliser ses visiteurs sur internet en optimisant leur expérience de navigation, en accord avec les bonnes pratiques du référencement, tout au long de leur parcours utilisateur.

Le SXO se caractérise donc par une approche centrée sur l’être humain (Human Centric) et privilégiant l’utilisateur (User Friendly) en tant que personne, au-delà de la seule volonté de plaire au robot de Google et à ses algorithmes de référencement.

Dans ce sens, le SXO a pour triple objectif de satisfaire, convertir et fidéliser les internautes et mobinautes visitant un site web ou une application mobile, depuis le premier contact et le plus longtemps possible.

Pourquoi le SXO est-il important pour votre SEO ?

Le SXO et le SEO ne sont pas des frères ennemis. À vrai dire, le SXO n’a jamais eu pour vocation de remplacer le SEO, car l’un ne peut aller sans l’autre. Bien au contraire, SXO et SEO sont aujourd’hui indissociables et complémentaires. L’un est même au service de l’autre et réciproquement. Pourquoi ?

Google (tout comme les autres moteurs de recherches) n’a pas créé toutes ces règles de référencement naturel pour le seul plaisir de donner du grain à moudre à l’intelligence artificielle de ses puissants algorithmes. Si la firme de Mountain View est devenue ce géant mondial du web, c’est parce que son moteur a toujours été conçu pour que les internautes trouvent exactement ce qu’ils recherchent sur internet.

En définitive, les vraies bonnes pratiques du SEO intègrent déjà celles du SXO, car en matière de référencement naturel, il a toujours été question de faire en sorte que:

  • Les internautes vous trouvent facilement, rapidement et efficacement ;
  • Vous répondiez avec pertinence à leurs attentes exprimées dans la barre de recherches de Google ;
  • Leur expérience sur vos pages web soit satisfaisante au point de vous récompenser par de bonnes évaluations et une bonne e-réputation.

Ainsi, le meilleur moyen d’acquérir la confiance de Google et de satisfaire ses algorithmes de référencement naturel (SEO), c’est de prouver à Google que vous avez acquis la confiance, la satisfaction et la fidélité de vos visiteurs, en leur proposant la meilleure expérience utilisateur possible (SXO). Avez-vous saisi la nuance ?

Les deux notions clés du SXO

Le SXO marque donc un léger changement de paradigme sur la grande toile, ou plutôt un rappel de certaines valeurs essentielles, suite à des dérives utilitaristes chez les administrateurs de sites web et applications mobiles. Pour adopter les bonnes pratiques du SXO, quelques notions clés sont à saisir, ou à rappeler, bien au-delà de la technique. En voici deux : l’expérience utilisateur et la satisfaction sur internet.

La notion d’expérience utilisateur (UX)

Bien entendu, la notion d’expérience utilisateur (User eXperience) est subjective et multiple, mais il s’agit surtout d’être humain dans votre approche et de le rester, en concevant votre activité sur internet pour des êtres humains.

Pour vous, l’horizon vers lequel marcher quotidiennement est de délivrer à votre audience la meilleure expérience utilisateur possible, un diamant à plusieurs faces, que vous devez toutes polir jusqu’à faire briller des étoiles dans les yeux de vos visiteurs.

Leur expérience utilisateur doit donc être agréable, positive, concluante, satisfaisante, convaincante, mémorable, inspirante, rassurante, stimulante, enrichissante… Plus précisément, le SXO consiste aussi à optimiser les différents niveaux et temporalités de l’expérience utilisateur.

Les bases de la conception et de l’optimisation de l’expérience utilisateur (SXO) sur internet découlent de la rencontre du SEO et de l’UX Design.

La notion de satisfaction sur internet

Vous l’avez compris, l’enjeu majeur du SXO est de satisfaire les internautes et mobinautes qui franchissent le pas de la porte numérique de votre site web ou application mobile. Sur internet, la satisfaction des visiteurs s’acquiert en prenant soin d’eux et en cultivant pour eux les fruits qu’ils apprécient tant :

  • L’efficacité, en répondant rapidement et exactement à leurs attentes ;
  • L’utilité, en solutionnant leurs problématiques ;
  • La pertinence, en faisant sens, notamment en rédigeant un contenu à forte valeur ajoutée et approprié ;
  • L’esthétique, en soignant votre charte graphique et en leur proposant un univers visuel agréable ;
  • La personnalisation, en vous adressant à chaque personne individuellement autant que possible ;
  • L’originalité, en leur faisant découvrir de nouveaux horizons, en les surprenant agréablement ;
  • La disponibilité, en répondant rapidement et à tout moment, à toutes leurs questions et leurs requêtes…

Comme nous allons le voir par la suite, le SXO se construit en ces termes universels centrés sur l’humain, quels que soit votre secteur d’activité, votre finalité et l’envergure de votre projet sur internet. Le SXO, dont les piliers sont l’optimisation de l’expérience utilisateur et la satisfaction de l’audience, représente ainsi ce qui fait toute la différence entre un site web ou une application mobile qui décolle, qui s’inscrit dans la durée, et un ensemble artificiel et incohérent de pages web qui ne parviennent pas à exister sur la grande toile. Sans plus attendre, voyons enfin comment optimiser votre SXO.

Comment optimiser votre SXO ?

Voici quelques conseils et bonnes pratiques pour optimiser votre SXO, ou plutôt, comment optimiser conjointement votre UX et votre SEO. Comme vous allez le voir, il s’agit avant tout de faire preuve de bon sens et de penser au bien-être de vos visiteurs, à chaque étape du parcours que vous aurez soigneusement et patiemment conçu pour eux.

Soignez votre première image et votre présence sur Google

Soyez facile à trouver sur Google, si l’on vous cherche par le nom de votre enseigne, de votre marque. Pour cela, inscrivez-vous gratuitement sur la Google Search Console, afin de savoir si vos pages sont lues, indexées et référencées par Google. D’autre part, soignez votre première image et votre présentation dans les résultats de recherches.

Pour cela, Google My Business vous permettra de faire apparaître en haut de la page de résultats votre fiche pratique. Pour les internautes et mobinautes, c’est beaucoup plus simple, fluide et rassurant d’avoir accès en un clin d’œil à vos informations pratiques : adresse, horaires, URL, évaluations, photos, géolocalisation, etc.

Concevez vos pages web pour votre audience

Tout d’abord, réduisez le temps de chargement de vos pages. Si vos visiteurs remarquent le délai d’affichage de vos contenus, c’est déjà un mauvais signe, car le lagging n’est plus toléré par les internautes et mobinautes depuis longtemps.

Dans vos pages web, proposez du vrai contenu, original, unique, de qualité, spécifiquement conçu pour votre audience cible, pour répondre à ses besoins, ses attentes et ses envies, au lieu de faire du remplissage de mots-clés artificiels, que personne n’aura envie de lire à part le robot de Google.

Si ce n’est déjà le cas, vous devez donc rendre vos pages web User Friendly. De même, il est important de soigner le parcours utilisateur que vous proposez sur votre site web ou application mobile, afin que vos visiteurs y passent un bon moment et y prolongent leur navigation, facteur considéré par les algorithmes de Google pour un bon positionnement dans la SERP (Search Engine Results Page).

Fluidifiez votre parcours utilisateur

Voici l’une des notions qui peuvent être négligées par certains administrateurs, dont le seul souci est de marquer des points auprès des moteurs de recherches avec des pages web SEO friendly, sans vraiment penser aux internautes qui vont les consulter.

Concevoir un bon parcours utilisateur est l’une des principales clés du SXO. Pour cela, vous devez penser en priorité à la qualité de l’expérience de navigation de vos visiteurs, en essayant de la rendre la plus agréable possible, tout en respectant votre stratégie marketing et commerciale. Ce champ d’action privilégié du SXO relève de l’UX Design, devenu un métier du web à part entière aujourd’hui : UX Designer.

Vous pouvez scénariser les différents chemins que peuvent emprunter vos visiteurs, afin d’identifier les limites ou les points faibles du parcours utilisateur que vous leur proposez. Dans l’idéal, ce travail d’UX Design doit être effectué en amont de la création de votre site web ou application mobile.

En effet, il s’agit pour vous d’orienter l’arborescence entière de vos pages web dans ce sens, pour le confort de navigation de vos internautes et mobinautes cibles, ainsi que pour atteindre vos objectifs stratégiques en les menant vers les pages décisives pour votre activité, telles que les pages d’achat ou de génération de leads.

Pour que votre UX Design soit réussi, vous devez donc faire en sorte que l’expérience de visite sur votre support soit optimale, en étant à la fois fonctionnelle, fluide et agréable. Par conséquent, sur chaque page, les liens menant vers les autres pages ou vers une autre partie de celle consultée, doivent être :

  • Positionnés aux bons endroits ;
  • Clairement visibles aux moments opportuns ;
  • Aiguillés dans le sens du parcours utilisateur défini par votre stratégie.

Si vous avez bien effectué votre travail de SXO et d’UX Design, vos visiteurs doivent naturellement suivre l’un des chemins que vous avez pensés et balisés pour eux, sans obstacle, ni désorientation, tout en passant un bon moment à chaque étape de leur visite. Quelle que soit la page par laquelle ils arrivent, vous devez faire en sorte qu’ils parviennent jusqu’à votre page de conversion ou qu’ils y reviennent, sans s’en rendre compte.

Développez un netlinking de qualité sur les terres de vos visiteurs cibles

Veillez à ce que les hyperliens externes menant à vos pages web (backlinks) soient présents sur des sites web pertinents et qualitatifs pour vous, en cohérence avec votre activité, votre cible et votre image de marque. Cette pratique relève du netlinking.

Les backlinks sont l’un des trois piliers du SEO (technique + contenu + popularité). Plus un nombre important de backlinks de qualité provenant de sites web fiables et en lien avec votre activité, plus Google vous accordera une bonne place dans ses résultats de recherches. Par la même occasion, des backlinks de qualité contribuent grandement à l’optimisation de votre SXO. Pourquoi ?

L’expérience utilisateur de vos internautes et mobinautes cibles dépasse les frontières de votre site web ou application mobile. S’ils naviguent sur une page extérieure dont le contenu correspond à votre domaine d’activité, votre offre, et qu’ils y cliquent sur un lien les amenant chez vous, leur parcours de navigation est d’autant plus fluide, ce que les algorithmes de Google ne manqueront pas de remarquer.

De ce fait, au fil du temps, essayez de disséminer des backlinks dans les sites web qui correspondent à vos visiteurs cibles, qu’ils apprécient et qui les amèneront naturellement vers chez vous.

Analysez le comportement de vos visiteurs pour mieux les satisfaire

Lorsque des internautes et mobinautes consultent vos pages, des solutions existent pour les détecter et collecter des informations anonymes sur eux et sur leur visite de façon invisible. Ce sont des techniques dites de web analytics. Grâce à des outils tels que Google Analytics, vous pouvez obtenir de nombreuses informations clés sur vos visiteurs et sur les performances de votre site web ou application mobile :

  • Nombre de visites journalières ;
  • Provenance des visiteurs ;
  • Pages les plus consultées ;
  • Parcours utilisateurs ;
  • Taux de rebond et de conversion…

L’analyse de ces données est la voie royale pour développer efficacement votre SXO. Elles vous permettent de savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans l’expérience vécue par vos visiteurs chez vous. D’ailleurs, sur le web, le comportement des visiteurs et leur perception de vos contenus sont toujours différents de ce que vous aviez prévu au départ. Mieux vaut savoir comment ils vivent en réalité l’expérience que vous leur proposez et rectifier le tir dans un sens qui leur correspondra vraiment.

Bien entendu, si vous collectez des données sur vos visiteurs, attention à bien respecter les règles du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés). La collecte et la conservation des données est réglementée, dans le respect de la confidentialité des informations personnelles de chacun et pour une durée de stockage limitée.

En revanche, ne négligez surtout pas cette étape. L’analyse de l’expérience utilisateur réellement vécue par vos visiteurs est le meilleur moyen de l’améliorer et donc, de maximiser votre SXO.

Fidélisez vos abonnés

Si vous avez pris soin de bien travailler votre SXO sur les points précédents, vos visiteurs devraient avoir envie de revenir sur votre site web ou application mobile. Cependant, sur internet, rien n’est acquis, car les internautes sont toujours plus exigeants et volatiles ! Vous devez donc élaborer une véritable stratégie de fidélisation de votre clientèle cible, en commençant par les convertir en abonnés.

Il y a plusieurs manières d’y parvenir. L’essentiel est de mettre en place la stratégie inbound marketing qui vous correspond et surtout, qui leur correspond. A minima, si vos visiteurs apprécient les contenus que vous leur proposez, pensez à positionner un bouton d’abonnement à vos articles de blog, à votre newsletter, à vos offres spéciales, en récupérant leurs adresses e-mail afin de préparer une stratégie de marketing automation.

De même, de nombreux autres moyens d’optimiser votre SXO, votre UX et votre SEO, existent : à vous de trouver la manière de faire qui vous convient et qui correspond à votre audience. Du moment que vous développez votre site web ou application mobile en priorité pour des êtres humains et leur satisfaction, dans un esprit SXO friendly, vous êtes dans la bonne direction.


Si cet article vous a plu, faites-le savoir 🙂

1. En le partageant :

2. En votant :

SXO : comment optimiser l’UX pour renforcer votre SEO ?
5 (100%) 2 votes

 

3. Et en nous laissant un petit commentaire !

Catégorie(s): Touche pas à mon post ! Tag(s): , ,