webleads-tracker

#QPUE avec Guillaume Eouzan, CEO de l’agence MindFruits

#QuestionsPourUnExpert avec Guillaume Eouzan : “Je suis l’auteur de 3 éditions du livre “Webmarketing” aux éditions ENI, best-seller vendu à ce jour à plus de 7000 exemplaires.”

Notre expert du jour, Guillaume Eouzan, CEO de l’agence MindFruits et auteur du livre “Webmarketing”, a répondu aux questions de Contenu Web lors d’une interview sur les enjeux du contenu marketing.

CW : Bonjour Guillaume , pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous en dire plus sur votre rôle chez MindFruits ?

GE : J’ai débuté ma carrière comme professeur d’économie à 21 ans à Paris, puis à partir de 1999, j’ai enseigné dans les Grandes Écoles et Universités en Marketing Digital.

Après avoir dirigé l’École Supérieure de Communication des Entreprises d’Aix-en-Provence, j’ai crée l’agence MindFruits en 2009. Au début, axée 100 % formation en marketing digital, elle s’est développée à la demande de nos clients en agence de Marketing Digital et en E-learning pour les formations. Nous sommes aujourd’hui 10 collaborateurs en interne.

Depuis 2012, je suis l’auteur des 3 éditions du livre “Webmarketing” aux éditions ENI, best-seller vendu à ce jour à plus de 7000 exemplaires.

Nos références sont à la fois des pures players e-commerçants (Easy Bourse, Quotatis, Super Prof, La Grande Boutique, Small Mx, Accessoire Asus…) mais aussi de nombreux grands comptes et PME (Roy René, Pataugas, Mondial Piscine, Arbre Vert…).

Nous les accompagnons soit dans leur transformation digitale, soit directement dans les problématiques de développement, d’acquisition, et de conversion.

MindFruits

CW : Selon vous, en quoi le contenu est-il devenu incontournable dans une stratégie d’inbound marketing ? Quels en sont les enjeux principaux ?

GE : À la base, le web… C’est du contenu. Que cherchent les internautes ? Du contenu ! Qu’il soit informatif ou commercial. Et aujourd’hui la grande complexité est de disposer de contenu à forte valeur ajoutée, de contenu réellement créé pour apporter de l’information sérieuse aux internautes. Mais cette information doit aussi être accessible à la bonne personne, au bon endroit et au bon moment : c’est l’inbound marketing. Il faut être présent à chaque étape du comportement d’achat du consommateur. C’est la seule et unique stratégie digitale durable !

CW : Si vous deviez nous détailler les différentes étapes d’une stratégie de contenu marketing bien pensée, quelles seraient-elles ?

GE : La première étape est d’avoir une stratégie marketing ! Disposer d’une plateforme de marque, de ses personas, et j’ajouterai de repenser ses 4 P (Price, Product/service, Promotion/communication, Place/distribution) en l’adaptant aux usages et au digital.


plateforme de la marque

Et de là, comprendre les typologies de contenus utiles pour nos personas : contenu textuel, image, vidéo, etc.. Il est donc nécessaire d’identifier en amont comment couvrir et s’adapter à l’ensemble des besoins de nos personas.

Le contenu textuel est aussi fondamental pour le référencement naturel (SEO) : c’est la seule et unique priorité en SEO, et aujourd’hui nous devons proposer des pages de grande qualité avec des quantités souvent supérieures à 1000 mots par page !

Le dernier point que je souhaite mettre en avant est le calendrier éditorial : il ne faut pas improviser sa stratégie de contenu mais la mettre en place sur une année.

CW : Aujourd’hui, quels sont les freins et les problématiques rencontrés lors de la mise en place d’une stratégie de contenu marketing ?

GE : Ils sont multiples ! Déjà la problématique du temps pour la majorité des clients qui veulent faire un site… mais qui n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils veulent mettre comme contenu dessus, d’où la nécessité de les accompagner sur la stratégie de contenu.

Il y a aussi bien entendu le frein budget : beaucoup d’entreprises préfèrent dépenser une fortune en Google Ads plutôt que de se créer une stratégie de contenu durable et fiable.

CW : À votre avis, quels sont les meilleurs moyens pour mesurer l’impact des actions menées et ainsi réussir à calculer la rentabilité d’une stratégie de contenu marketing ?

GE : C’est très simple : Google Analytics. Dans une conférence que j’avais animée avec Scoop It sur l’importance du marketing de contenu, j’avais montré avec un gros blog de déco que nous gérions pour un client, avec la volumétrie de trafic pour un article.

Un seul article en un an avait eu 366 000 vues ! Tout cela uniquement grâce au référencement naturel et réseaux sociaux.

Avec Google Analytics, vous pouvez très facilement créer des segments avancés pour voir l’impact du rédactionnel (ou de pages avec du contenu vidéo ou image bien entendu).

Cela est extrêmement rentable mais ça prend un peu plus de temps. Mais c’est durable dans le temps !

Image Guillaume Eouzan
 

CW : Comment imaginez-vous l’évolution à court, moyen et long terme du marketing de contenu et plus généralement de l’inbound marketing ?

GE : Soit votre stratégie c’est 100% Google Ads et donc le jour où vous stoppez vous n’avez plus de trafic. Soit vous mettez en place une stratégie de contenu en mode inbound marketing, et cela fonctionnera dans le temps et durablement : les leads arriveront ! Cela fait 10 ans que je gère notre agence uniquement en mode inbound (pas de pub, pas de démarchage, pas de mailing etc…) juste du contenu mais pas uniquement web puisque mon dernier livre fait plus de 800 pages et que nous n’avons toujours pas utiliser ce contenu pour notre site !

Par contre pour une réelle stratégie d’inbound vous devrez quand même travailler aussi avec des plateformes de lead nurturing comme Hubspot ou Marketo par exemple.

Un besoin ?

Formulaire Blog


Si cet article vous a plu, faites-le savoir 🙂

1. En le partageant :

2. En votant :

3. Et en nous laissant un petit commentaire !