webleads-tracker

7 tendances content marketing incontournables en 2020

Pour encadrer votre stratégie de content marketing en 2020, le plus important sera de mettre en place un travail de veille sur les tendances de cette nouvelle année.

Une étape indispensable tant la façon de consommer des contenus digitaux évolue d’année en année. Ces évolutions devront faire pleinement partie de votre stratégie de content marketing. Alors, faire du content marketing en 2020, ça ressemble à quoi ?

Le storytelling vidéo

En 2020, la vidéo représentera 80 % du trafic Internet. Le format vidéo a plus que jamais le vent en poupe. Et ce n’est pas pour rien, puisqu’il génère une interaction inédite entre la marque et le consommateur.

Faire du storytelling, qu’est-ce que ça implique ? C’est raconter l’histoire de votre marque ou de votre produit en formulant un contexte, un environnement… tout en y ajoutant de l’émotionnel.

Tout le monde aime les belles histoires. Vos prospects les premiers. Pour eux, partager les valeurs de votre entreprise ou de votre marque est une condition sine qua non pour vous choisir vous plutôt que votre concurrent.

 

 Tendance 2020 storytelling video content marketing
Vidéo #lamourlamour d’Intermarché

La vidéo est le vecteur idéal du storytelling. Pourquoi ? Parce qu’elle joue sur l’effet de surprise. Les effets visuels, quant à eux, captent l’attention de l’internaute. Un message bien développé en vidéo, c’est un message qui marque l’esprit du consommateur.

En 2020, le storytelling laisse de plus en plus de place au story living. On va plus loin que simplement raconter l’histoire d’une marque, on la fait vivre au quotidien en impliquant au maximum ses clients, notamment sur les réseaux sociaux. Cela peut notamment se traduire par des vidéos des “backstages” d’une entreprise, des interviews de collaborateurs, des immersions lors d’événements, etc.

La recherche vocale

Andrew Ng avait déclaré en 2014 que, d’ici 2020, les recherches via la voix et l’image représenteraient 50 % du trafic global des moteurs de recherche. Mais qu’est-ce que cela va concrètement changer ?

Tout d’abord, l’évolution de la proportion de recherches vocales par rapport à la recherche écrite demande d’adapter votre stratégie SEO. Parce que l’on ne parle pas comme l’on écrit. Et également, parce que l’on ne pose pas à une question à Google Assistant ou à Alexa comme on tape une requête dans la barre de recherche.

Des changements dans les habitudes des internautes, donc, dont il faut bien avoir connaissance pour conserver une bonne visibilité et capter du trafic. Les mots-clés de longue traîne deviennent de plus en plus importants. C’est-à-dire que Google ne considère plus uniquement un mot-clé en lui-même, mais un ensemble de mots-clés qui forment une requête. En recherche vocale, on dira plutôt « Alexa, quelles sont les pizzerias ouvertes à proximité ? » que « pizzeria paris 12 ».

Mais vocal rime aussi avec local. Car la recherche vocale fait bondir le nombre de recherches locales. Et c’est une très bonne nouvelle pour les commerçants. Aujourd’hui, selon Bright Local, 46 % des utilisateurs d’assistants vocaux s’en servent pour rechercher un service à proximité de chez eux. Ils sont 28 % à contacter par téléphone l’entreprise qui apparaît en haut des résultats de recherche. Et dans le cas d’un assistant vocal, le résultat en première position est le seul à être proposé à l’utilisateur.

Enfin, la recherche vocale demande de reconsidérer quelques aspects de l’expérience utilisateur. L’oralité impose des exigences telles qu’un vocabulaire simple, des mots facilement prononçables, ainsi qu’un contenu explicite, qui va droit au but. La recherche vocale accentue le fait que l’on ne crée pas du contenu pour les moteurs de recherche, mais bel et bien pour des utilisateurs humains.

La position zéro

Lorsque l’on cherche à positionner un site sur Google ou sur un autre moteur de recherche, on vise généralement la première page des SERP (Search Engine Results Page), c’est-à-dire des résultats de recherche. Au mieux, on essaie de faire apparaître ses pages dans les 3 premiers résultats, en se basant sur un ensemble de mots-clés et/ou de requêtes.

L’apparition de la position zéro accompagne le développement de plus en plus marqué de la recherche vocale. Également appelée « featured snippet », elle est devenue le graal du positionnement SEO.

Mais de quoi s’agit-il ? Le featured snippet est une page choisie par Google pour répondre à une requête, généralement vocale. C’est donc la page que l’algorithme a jugée la plus pertinente pour répondre à la question de l’utilisateur. Google affiche le lien de la page ainsi que son titre et son URL. S’y retrouver, c’est donc avoir un potentiel de trafic démultiplié. Une aubaine !

 

Tendance 2020 position zéro content marketing
Exemple de position zéro pour Contenu-Web.com

Techniquement, il n’y a pas de “recette miracle” pour se retrouver en position zéro, mais certaines règles éditoriales sont à respecter pour rendre votre contenu légitime à la P0. Aucune balise dédiée au featured snippet que l’on pourrait remplir de mots-clés en attendant patiemment que les robots fassent leur travail. Le SEO devient de plus en plus exigeant, mais aussi de plus en plus humain. Pour espérer atteindre cette place rêvée, pensez requête. Votre contenu devra certes être bien structuré, mais surtout de qualité et pertinent. Utilisez les mots-clés liés aux requêtes des utilisateurs. Pour le reste, Google saura reconnaître si vous apportez une vraie réponse à l’internaute. C’est, entre autres, pour cette raison que produire du contenu à forte valeur ajoutée devient le critère n° 1 d’une bonne stratégie SEO.

Le contenu à forte valeur ajoutée

Peu importe le format choisi (livre blanc, article de blog, vidéo), son objectif est de répondre à l’intérêt des utilisateurs pour un sujet en particulier. Pour ça, il va falloir jouer la carte de l’expertise et vous positionner en tant que spécialiste légitime pour apporter LA réponse à la problématique en question.

C’était vrai en 2019, et ça le sera d’autant plus en 2020 : le contenu à forte valeur ajoutée réconcilie l’exigence des moteurs de recherche avec la demande des internautes. Quand ces deux objectifs s’entrecroisent, vous tirez profit de toute la puissance du content marketing.

Alors, qu’est-ce qui fait qu’un contenu est dit « à valeur ajoutée » ? Déjà, il fait état d’un point de vue plutôt que d’étaler des connaissances ou des données. Bien sûr, tous les sujets ne se prêtent pas à des débats houleux. Mais ce qui est valorisé, c’est de prendre du recul sur une thématique en donnant votre avis, en recoupant les sources pour les mettre en perspective, etc.

On parle aujourd’hui de « contenu expert », et le terme traduit exactement ce que les utilisateurs recherchent : un contenu provenant de quelqu’un qui a la légitimité nécessaire pour le produire. Exit les contenus promotionnels ou à visée publicitaire. Même si c’est l’objectif final du content marketing, il ne doit en aucun cas ressortir des contenus que vous partagez. Vous devez vous sentir plus dans la peau d’un journaliste que d’un professionnel du marketing.

Le sigle EAT résumé plutôt bien les enjeux d’un contenu à forte valeur ajoutée : E pour Expertise, A pour Autorité et T pour… Fiabilité, traduction du terme anglais « trustworthiness ». Pour résumer, l’EAT, c’est les critères sur lesquels Google va se baser pour estimer qu’une page est légitime et pertinente sur sa sémantique. Les critères EAT ne datent pas d’hier. L’acronyme a vu le jour en 2014. Mais il est plus que jamais sur le devant de la scène tant il traduit bien ce qu’attend Google de vos contenus.

Alors, respecter les critères EAT, ça veut dire quoi ? En fait, c’est être à la fois :

  • Un expert dans son domaine ;
  • Disposer d’une autorité qui s’acquiert au fur et à mesure de vos publications ;
  • Montrer aux utilisateurs qu’ils peuvent avoir confiance en ce que vous proposez, ce qui demande d’être le plus transparent possible.

Le contenu personnalisé

D’après Hubspot, on estime qu’en 2019, les appels à l’action personnalisés ont été 202 % plus performants que les autres. Et qui dit call-to-action personnalisé, dit contenu personnalisé. Qu’en est-il en 2020 ?

Cette année, aller plus loin dans la personnalisation de vos contenus aura plus que jamais du sens. Tout d’abord, la personnalisation améliore l’expérience utilisateur. Et une bonne expérience utilisateur améliore à la fois le référencement de vos pages et vos taux de conversion.

Pour ça, il ne suffit pas d’intégrer le prénom de vos clients dans vos emailing… Ce serait bien trop facile. Ce qu’il faut, c’est mettre les avancées technologiques et marketing au service de votre business. Et comment ? Vous pouvez par exemple utiliser un chat bot, qui sera en mesure de répondre aux questions de vos clients en votre absence. Ou encore, en utilisant des plateformes qui se basent sur l’intelligence artificielle pour mieux connaître vos clients (Adobe Sensei, Marketo…). Le but ultime : prédire ce dont vos prospects vont avoir besoin en termes d’information, avant même qu’ils n’aient conscience de ce besoin.

Créer du contenu personnalisé représente une vraie plus-value, d’autant plus si vous exercez dans un secteur où le content marketing n’est pas encore très développé. L’adopter, c’est prendre une longueur d’avance sur vos concurrents. Et si ça fonctionne, vous aurez probablement envie d’aller encore plus loin. Car de bons contenus personnalisés créent de l’engagement. Et l’engagement des internautes se développe… en créant du contenu interactif ! En somme, personnalisation et interactivité font bon ménage. Un cocktail efficace pour vos taux de conversion !

Le contenu interactif

Les contenus interactifs généreraient 2 fois plus de conversion que les contenus classiques. Ils sont aussi plus engageants, et donc plus efficaces. Ils positionnent l’internaute en tant qu’acteur, lui donnant le contrôle sur ce qu’il va lire ou découvrir. Ce dernier apprend plus vite puisqu’il est entièrement impliqué dans la découverte d’informations. Pourquoi miser sur le contenu interactif en 2020 ?

Première raison toute simple : ce n’est pas ce qu’il y a de plus répandu. L’utilisateur est donc captivé par un format qu’il n’a pas l’habitude de voir sur Internet. Ensuite, le contenu interactif présente l’avantage de créer un véritable dialogue avec l’internaute. Ce qui est quand même le principe général du content marketing ! Souvent plus esthétique et plus visuel, ce type de contenu permet également à l’utilisateur de mieux retenir l’information et d’en devenir le porteur. Enfin, le contenu interactif créé un retour sur investissement beaucoup plus fort que le contenu classique. C’est prouvé : une page interactive produit 4 à 5 fois plus de vues qu’une page statique. C’est donc un type de contenu qui a plus de chances de devenir viral lorsqu’il est partagé sur les réseaux sociaux.

Finalement, la dynamique de 2020 en faveur du contenu interactif rejoint les fortes tendances du contenu personnalisé et du contenu « expert ». Allier les 3 vous garantit une stratégie de content marketing gagnante. Voici quelques exemples non exhaustifs de contenus interactifs pour vous mettre sur la voie : des jeux concours, des FAQs dynamiques, mais aussi des contenus basés sur la réalité augmentée à partager sur les réseaux sociaux.

Le podcast

Un grand nombre de professionnels ne possède pas les compétences en interne, ni les moyens d’externaliser la production de vidéos. Le podcast se pose comme une alternative bien plus simple à mettre en place.

Tendance 2020 podcast content marketing

Dans ce contexte, le succès du podcast s’explique aisément. En effet, il rend possible la production d’un contenu interactif à moindre coût et à moindre ressources. Et le contenu interactif ne fait-il justement pas partie des grandes tendances du content marketing pour 2020 ?

Oui, les tendances se recoupent. Et c’est pour la bonne cause. Car, en 2020, le snack content perd en popularité et tous ces contenus se ressemblant les uns les autres sont vite repérés par les utilisateurs. On part en quête de vérité, d’exactitude et d’authenticité. Mais revenons-en au podcast. Pourquoi le podcast est-il si plébiscité ?

D’abord, le format podcast induit une intellectualisation des sujets traités. On va plus en profondeur, on met en perspective différents avis en invitant des experts, on cherche véritablement à faire apprendre quelque chose à l’auditeur. Ou du moins, on l’amène à réfléchir en l’incitant à revenir pour le prochain épisode. On pourrait dire que le podcast est devenu, ces dernières années, l’équivalent pour Internet des émissions de radio. Et on pourrait ne pas être d’accord avec cette affirmation et en faire un podcast. Vous l’aurez compris, le podcast surfe sur la tendance de la recherche de qualité dans les contenus diffusés par les marques et les entreprises.

Du coup, intégrer le podcast dans votre stratégie de content marketing est une très bonne idée. Mais vous vous demandez peut-être « comment faire ? ». Notre conseil le plus général (et peut-être le plus utile) : soyez vous-même et parlez de ce que vous connaissez. Cela se ressentira. Si c’est le cas, servez-vous du podcast pour vous positionner en tant qu’expert de votre domaine, de la même façon que dans vos articles de blog. La seule différence étant le naturel qui ressort du format audio par rapport à l’écrit.

Dernière astuce : vous pouvez donner un coup de pouce à votre fidélisation client en invitant des clients satisfaits à prendre la parole sur vos produits ou services. Sans oublier que l’on reste dans une logique de content marketing, l’objectif n’est pas de faire de la pub.

Alors, prêt à attaquer 2020 en déployant les tendances qui feront de votre stratégie de content marketing une réussite ?


Un besoin ?

Formulaire Blog

Catégorie(s): Content Marketing